Oui, le titre est facile...

C'est le printemps, je suis réveillée tous les matins par un grand charivari, les oiseaux fêtent la nouvelle journée qui commence, se racontent leurs rêves de la nuit, discutent de leur emploi du temps, commentent la météo du jour, enfin bref, ils ont apparemment beaucoup de choses à se dire, et haut et fort.

quelques pendentifs:

Mes cages sont vides, les oiseaux se sont envolés et se sont posés sur la petite boite assortie

Un peu de technique: J'ai peint les pendentifs avec un lustre irisé (mother pearl de C. Bergoin), cuit, puis j'ai dessiné les cages à la plume. Galère! la couleur sur le lustre se divise en pointillés, il m'était très difficile de faire un trait continu, même de 2 ou 3 centimètres, j'aurais sans doute du faire le procédé inverse, d'abord le motif à la plume, puis le lustre, je ré-essaierai, un jour, peut-être...