il fait trop chaud pour peindre, mais 3 semaines sans toucher à un pinceau, ma main me démange!

J'ai peint en juin quelques petites choses sans prétention, que je vous montrerais au fil de l'été.

Un vide-poche, illustrant le poème de Pierre de Ronsard qui se termine ainsi

(sonnets pour Hélène, 1587)

Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain

Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie

C'est mon deuxième hommage à Pierre de Ronsard, que j'apprécie beaucoup, vous pouvez retrouver le premier ici clic

J'aime le rose, j'aime peindre les roses, et pourtant la rose n'est pas ma fleur préférée...