Quand la douce Méluse se met en colère...

Mais non! Que nenni! J'explique: je veux insérer du verre dans du i-relief, j'ai un stock de perles, donc j'ai fait des essais de cuisson. Je n'ai pas pensé à les photographier tous, mais voilà ma dernière tentative:

étant donné la taille de ces perles, je les croyais teintées dans la masse, et non! comme tous mes essais précédents la couleur du verre disparait à la cuisson. Du coup.... c'est devenu un défi, je trouverais un jour, je trouverais!

Et c'est là que j'ai utilisé les grands moyens: une bouteille verte et un marteau, d'où la 1ère photo. Là oui, le verre est bien teinté dans la masse.

Un conseil: c'est une activité à faire à l'extérieur, et avec des lunettes de protection, le verre saute partout. Ensuite avec une pince à épiler j'ai trié les petits morceaux, et rangés par taille dans des flacons.

en attente de cuisson, çà sèche depuis plusieurs jours, le verre incrusté dans du i-relief (qui sera peint en or après cuisson):

Peu importe que les bords soient coupants, le verre fond et les bords s'arrondissent à la cuisson (850°)

bon, le vert, c'est fait, je viens de retrouver ce joli flacon bleu au fond de mon armoire à pharmacie, je sens qu'un jour, bien fâchée... çà va être sa fête!

J'ai vu sur le blog de Sophie, que Petite Plume lançait une idée, comme çà... le fan club des demoiselles de Gaëlle Boissonnard, en peinture sur porcelaine bien sûr. Nous sommes nombreuses à les avoir peintes, ces jolies demoiselles.

Voilà la mienne, commencée depuis des mois, le serti est cuit, elle attend ses couleurs:

enfin, comme pour conjurer ce long hiver qui n'en finit pas, comme une envie d'enlever ses pelures, j'ai fait le tri dans mon armoire, du côté des tenues légères. Et celle-ci m'a donné une idée:

Là, vu comme çà, difficile d'imaginer la suite... mais moi je l'ai bien en tête. Je suis en train de peindre une série de mazagrans, comment dire? légers, très féminins, voire coquins, vous verrez... enfin je ne sais pas quand, il y a 5 cuissons par mazagran!