Franchement, je ne sais pas si on utilise souvent des beurriers individuels, j'ai comme un doute.

Mais leur forme ronde m'a fait craquer, et puis personnellement je les utiliserai plutôt pour mettre une petite sauce, une sucrerie, une mousse au chocolat, voire en déco de table, avec une petite surprise dedans, enfin bien d'autres choses que du beurre. Et pourquoi pas une fleur?

Suivant une technique que j'ai déjà utilisé sur des bols, et que j'aime assez.

J'écris ce post rapidement entre 2 pannes internet, çà marchouille par intermittence, grrrr! mieux vaut une bonne grosse panne, bien visible, et surtout bien réparable, là, il parait que ma connexion est parfaite! ah bon? oui, c'est sûr, 1/4 d'heure par jour!

Edit du 29 août: à nouveau à l'honneur sur Canalblog... que je tiens à remercier, çà fait du bien un peu de pub, la peinture sur porcelaine étant un domaine, je dirais..... plutôt confidentiel sur la blogo...

Alors pour vous qui passez par là, qui prenez la peine de me visiter, et qui sait, d'apprécier, je vous fais de grosses bises, et vous souhaite un bon week-end, de rentrée peut-être? Aïe, oui, je comprends, là c'est dur...

re-Edit: je remets une nouvelle photo, une utilisation sympa des beurriers pour une table de fête, ou un dîner en amoureux...

Zut, je n'arrive pas à trouver comment supprimer le flash!

Et comme vous êtes plusieurs à me demander la technique, la voici:

Pour chaque beurrier préparer 7 ou 8 couleurs, en petite quantité avec le médium MX54, puis les poser par petites touches avec un pinceau court et rond, peu importe qu'il reste des blancs entre chaque, voire même au contraire.

Ne pas attendre qu'elles sèchent. Prendre un pinceau en martre, à poils longs (je préfère en martre parce que les poils s'imbibent moins je trouve, et sont moins souples), le tremper dans la térébenthine. C'est là que çà se complique, doser la térébenthine, les poils doivent être à peine humides.

Poser le pinceau parallèlement à l'objet et le faire rouler délicatement. Les poils doivent effleurer la couleur, sans toucher à la porcelaine pour ne pas l'effacer. Là c'est sûr, faut pas trembler! Je procède millimètre par millimètre... Une très légère réaction se forme, les taches de couleurs s'étalent, se rejoignent et se confondent aux contours, le résultat est aléatoire.

Tout est fonction du dosage de la térébentine. Un peu plus, et vous avez un mélange beaucoup plus flou, pourquoi pas! mais ce n'était pas ce que je voulais sur ces beurriers.

Voilà, j'espère que mon explication vous éclairera, si vous voulez des précisions n'hésitez pas. je ne peux pas faire un tuto en photo hélas, je n'ai que 2 mains!